Fin Aout par un beau matin, me prend l'idée d'aller monter LE COL! Entre Crest et Saillans quand on parle du col tout le monde comprend, comme aime à me le répéter Denis, qu'il s'agit du col de la Chaudière...(ca ne s'invente pas pour un cycliste!)

Alors nous voila partis avec mon fidèle compagnon Jean-Pierre pour faire la montée du col en mode...disons...CLM mais pas trop car je n'étais pas habillé pour ça. Bref je laisse partir JP et j'attend quelques minutes qu'il prenne un peu d'avance et en attendant le fameux Denis qui habite au pied du col qui arrive en voiture.

.Bonjour Denis.

.Salut Dom. Tu fais quoi là?

.Je vais monter la Chaudière en mode rapide++

.A OK. Vas y je reviens.

Et me voila parti pour une ascension rapide du col de la Chaudière. Je rattrape JP bien avant les Auberts malgré ses 9' d'avance, hameau que je passe en moins de 18', mais j'ai le sentiment de ne pas être bien alors je relâche un peu...

un peu avant les Lardons qui vois-je arriver en voiture? Mon ami Denis qui a eu la riche idée de prendre son appareil photo histoire d'immortaliser l'instant. Je me hisse tant bien que mal au sommet et arrête mon compteur sans grande illusion sur le temps que j'avais du réaliser. Mais surprise, des fois les sentiments ne sont pas en rapport avec la vitesse d'ascension puisque mon compteur m'indique un petit 41'30...pour un vieil handicapé cela me suffit, mais la plus grosse surprise c'est de voir Denis au sommet avec un thermos de café et quelques Croquants histoire de reprendre des forces. On ne me l'avais jamais faite celle là mais je dois dire que ce n'est pas désagréable de se prendre pour un pro!

Merci Denis pour ce magnifique souvenir d'amitié toute simple...

Petit retour en arriere...
Petit retour en arriere...
Petit retour en arriere...
Petit retour en arriere...
Retour à l'accueil