Mercredi en mode recherche de forme...

Après un hiver difficile au mag ou nous avons du travailler beaucoup car au vu de la météo clémente les cyclistes ne se sont pas trop arrêté de rouler j'ai petit à petit perdu de la force au point de voir ma jambe droite me tenir de moins en moins et ça n'est pas la gauche qui va me sauver n'ayant pratiquement plus d'appuis sur elle sauf à être appuyé sur un mur ou autre support...

Depuis la semaine dernière j'ai pris un peu de recul avec le mag car il faut aussi que je préserve ma santé car chien vivant vaut mieux que lion mort si vous voyez ce que je veux dire. Du coup la semaine dernière je n'ai fais que des petites sorties sans force, vidé, et avec les douleurs permanentes qui vont avec.

Hier mercredi j'avais pris la décision d'aller faire un bon tour afin de reprendre gout au vélo sur une sortie à la Brigitte Créton, en ne cherchant absolument pas la performance mais plutôt le plaisir de rouler dans notre belle région. Jean-Pierre a insisté pour venir avec moi alors que je voulais être seul mais je crois que nous sommes un vieux couple et il n'y plus besoin de se parler pour s'apprécier. Merci pour ça mon ami.

Bref nous voila parti en direction de la vallée de la Roanne et sa capitale St Nazaire le Désert. En longeant la rivière en ce moment elle est magnifique de couleurs et c'est un réel plaisir de rouler dans ses méandres car en ce moment il n'y a pratiquement aucunes voitures.

Arrivé à St Nazaire la surprise est de taille car le pont qui enjambe la rivière a été détruit pour en reconstruire un nouveau et il nous faut nous faufiler dans les petites rue afin de passer sur l'autre rive. Arrêt à la fontaine à la sortie du village avant d'attaquer le col des Roustans via celui des Vaches. Belle descente rapide sur le charmant village de Chalançon que nous ne passerons pas car à la dernière épingle il nous faut tirer tout droit (pour une fois c'est permis) afin de rejoindre dans un premier temps le col de la Croix par une route absolument pittoresque et sauvage d'ou cette sensation de calme, de sérénité, et de liberté si rare de nos jours. Pas une voiture, pas une maison, pas un chat rien, personne...le pied. Vient ensuite le col de Chamauche, puis celui de Planlara qui ont la particularité d'être tous les deux à 1037m d'altitude. Par contre la descente sur St Nazaire le Désert est une véritable horreur au niveau du revêtement. Trous, gravillons, bosses, virages défoncés enfin la totale quoi....

Le retour à la maison se fera par la vallée de la Roanne mais cette fois ci à l'envers avec lors de notre deuxième ravito à St Nazaire un couple de couleuvres verte en plein accouplement sous la poubelle vers le pont. (Désolée les filles pour le dérangement)

Le retour se fera à vive allure avec cette "bête à rouler" de Jean-Pierre pour une bonne sortie sans prise de tête et le plaisir de rouler juste pour le plaisir...La Drôme est belle et complètement inexploitée au niveau des stages cyclistes mais peut-être est-ce un mal pour un bien?

Mercredi en mode recherche de forme...
Mercredi en mode recherche de forme...
Mercredi en mode recherche de forme...
Mercredi en mode recherche de forme...
Mercredi en mode recherche de forme...
Retour à l'accueil