Juste pour la beauté de la prose...

Je ne pouvais pas ne pas vous glisser la prose de Denis qui a eu un petit problème avec son DI2 et qui au final me le porte avant que les grandes manœuvres du SAV ne s'emparent de la chose. Résultat:

Il est vrai que les poules qui picorent la vitre donnant sur l’atelier créent une ambiance champêtre…Mais ! De l’autre coté du miroir…

SAMEDI matin à Saillans : Le possesseur du SL Di2 : « Allo DOM ? Les dérailleurs sont bloqués, pourtant batterie chargé mais aucun voyant éclairé sur la centrale »

DOM : «Tu roule quand ? »

SL Di2 : « Bin ! Demain après-midi ?… »

DOM : “Rdv c’t aprèm 13.30h. »

Jour ordinaire dans un atelier de campagne: (Oui mais ! CHEZ DOM) :

En 3 coups de clefs, le pédalier, la chaine ? la K7 sont dans le jackousi dégraissant. Le SL Di2 assiste, silentieux à l’opération méthodique à savoir : Elimination des hypothèses : 1) Vérif. connectique batterie.2) Connectique dérailleurs AV et AR. 3) Connectique des commandes sur les cocottes. Manipulation des dérailleurs et autres galets pour vérifier la mobilité...etc.… A 14.27h La lumière fut ! Le voyant reprend une vigoureuse couleur Verte fixe. Les poules ont compris depuis un bon moment que la vitre n’est pas comestible et sont parti tenter leur chance ailleurs…

SL Di2 : « Je repars avec ? »

DOM : « Non j’attends demain matin avant de remonter pour voir si ça tient »

DIMANCHE matin 9.30h à Saillans : Di2 reviens d’acheter son dauph et s’apprête à tél à DOM pour avoir des nouvelles.

A l’entrée de la maison de Di2, la voiture de DOM est garée et son SL remis flambant neuf, En place dans le garage ?

« Salut Denis ! Tu paye un café ? »

Surtout DOM : S’il te plait ! Ne change rien, ne vas pas dans un grand atelier en ville, même contre beaucoup d’argent, et garde bien ton atelier de campagne tel quel (et les poules aussi) et réserve nous encore longtemps ton implication et ta compétence.

Retour à l'accueil