"NO LIMIT" telle est la devise de ce sportif hors normes qu'est Christian Haettich. Printemps 99, je pars faire mon premier stage en "EDF", (équipe de France) et nous nous retrouvons pour une petite semaine à Hyères, histoire d'apprendre à se connaître. Toutes les catégories sont réunies à savoir les solos et les tandems. Sauf que dans les solos il y a plusieurs catégories qui vont à l'époque du LC1 (membre sup) au LC4 (polytraumatisé). Lors de ma première sortie avec eux, sur une portion de route assez plate, les tandems se sont mis à embrayer et je ne comprenais pas pourquoi tout le monde cherchait à prendre les bonnes roues, faut dire qu'à l'époque, je me posais nettement moins de questions, jusqu'au moment ou pris dans la ficelle, j'ai bien failli sauter, jusqu'au moment où je vois passer un type avec une seule jambe!! Là, je me suis quand même dit que ça n'était pas possible. J'étais à fond et le type me passe avec une seule jambe!! J'ai appris plus tard que c'était Laurent Thirionet et que c'était normal vu que "Terminator" était un "Playmobile" à coté... À OK, OK... Je suis tombé chez les fous!! Mais une fois compris le principe, j'avais des cartouches pour me défendre. Je n'ai pas de souvenir de Christian sur ce stage. Ça viendra un peu plus tard, sur un stage pas loin du Mont Ventoux (tiens, tiens...) où nous avons grimpé jusqu'au chalet Reynard, puis redescendu par Sault. Étant un véritable grimpeur à l'époque (1H09 mon meilleur temps dans le Ventoux) je me suis fait plaisir et dans la catégorie LC3 et LC4, le seul à avoir tenu à terminer cette ascension, a été Christian! Je me suis demandé pourquoi il s'infligeait autant de souffrances alors qu'il pouvait monter dans la voiture pour terminer cette grimpée et reprendre le vélo là-haut... Je comprends mieux maintenant. Christian était déjà en train de se forger un moral sur le vélo étant donné que la vie lui avait déjà fourni l'occasion de s'en faire un dans la vie après son accident qui l'a laissé avec une jambe et un bras en moins. Je me demande encore pourquoi il s'inflige toute ces "galères" comme celle qu'il vit chaque été sur la triple couronne de la Haute Route. Je ne suis pas certain de pouvoir faire la même chose, mais en même temps, je pense que chacun a sa montagne à gravir dans la vie. Moi ça a été 3 accidents de moto et 38 opérations à ce jour, lui c'est de faire des choses que même la plupart des valides ne conçoivent tout simplement pas. Non-content de se taper les 3 Hautes Routes chaque été, (à la suite) il vient de se mettre dans la jambe 5 Ventoux en 24H!! 215KM et presque 8000M de dénivelé positif. (ça calme non?) Alors "Christian Aettich", on adhère ou on n'adhère pas, mais d'une manière ou d'une autre, il ne laisse pas indifférent, car pour le coup, toutes celles et ceux qui baissent les bras un peu trop vite devant une montagne que leur présente la vie, se tourne vers ce type incroyable, et leur Everest devient une taupinière alors pour ça, oui rien que pour ça, moi, je dis bravo CHRISTIAN!!

NO LIMIT!!
NO LIMIT!!
NO LIMIT!!
NO LIMIT!!
NO LIMIT!!
Retour à l'accueil