MON TOUR DE LA DRÔME...

3 semaines...

3 semaines à faire le Tour de la Drôme, ou j'ai pu découvrir non pas ma région, quoique j'ai pu voir des paysages absolument magnifiques, qui me font dire que notre terre est belle et de savoir que des hommes sans scrupules puissent la saccager à ce point, et cela, juste pour le profit de quelques-uns me fait horreur. Quel dommage de ne pas savoir respecter ce que la nature nous donne.

Enfin bref, là n'est pas le sujet.

Ce département sous exploité en ce qui concerne le vélo, mériterait d'être mieux connu, car ici les cols bucoliques s'enchaînent, avec des circuits presque sans voitures, des couleurs, des senteurs, des sons si particuliers que font les cigales qui "chantent" si fort, enfin tout pour combler nos sens. Que dire encore des goûts que l'on peut trouver pour peu que l'on prenne le temps de s'arrêter et de déguster les plats locaux, mais c'est vrai que la France, de ce côté-là, est particulièrement bien achalandée. Bref, que dire de plus si ce n'est de revenir sur des sensations qui ont jalonné mon parcours. Le but de la manœuvre était de vivre sur une petite échelle, ce que les pros vivent dans leur quotidien et là les sentiments variés s'entremêlent comme la difficulté à enchaîner les 3 premières étapes alors qu'elles étaient les plus faciles de ces 3 semaines, puis plus les jours passaient, plus les sensations étaient bonnes et les kilomètres pouvaient s'enchaîner sans trop de soucis. Attention, car il faut dire que j'ai fait ça à mon rythme, sans me mettre dans le dur à aucun moment et ça, ça aide quand même. Par contre, il est à noter que chaque jour, je faisais une échappée solitaire même si sur quelques-unes d'entres elles quelques amis m'ont accompagné comme Romain Baronne, jeune cycliste qui aurait pu ne pas être là faute à une maladie cardiaque dont il se sort presque par miracle, mais nous aurons l'occasion d'y revenir, car, il est un exemple pour celles et ceux qui souffrent de la même pathologie qui est la sienne, mais je vais faire un article à son sujet. C'est celui qui m'aura le plus encouragé et pour sa peine, il s'est vu offrir une belle tenue "CHEZ DOM"...

Dommage que mes compagnons de routes habituels n'est pu se joindre à moi plus souvent afin que l'on partage cet événement si particulier et qui ne demande qu'à être reconduit. J'ai pu ainsi tout au long de ces trois semaines, me rendre compte qu'une course de trois semaines est un véritable chantier, car pour les pros, il faut enchaîner les étapes, les transferts, la chaleur, la pluie, les chutes, la tension quotidienne qui doit être bien présente et je ne parle même pas des leaders qui doivent "en plus" s'infuser le rituel des questions parfois absurdes de certains pseudos journalistes sportifs écrit et télévisuel, qui parfois m'ont fait monter dans les tours comme les allusions graveleuses le jour de la chute de Froome et Nibali.


En résumé, mon Tour de la Drôme a donné :


1730 Kilomètres. 25000M de dénivelé. 27KM/H de Moyenne générale

Merci à Romain, Kélian, Fred, Jean-Pierre, Pascal, Damien, Jean-Phi, Pierrick, Benoit, Alexis, Mimi, Bernard, Laurent, Jérôme.


Je vous laisse pour aujourd'hui, avec une photo par jour représentative de mon Tour de la Drôme.

Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.
Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.

Pas facile de choisir mais puisqu'il le faut...Mon appareil photo n'est pas top mais je fais avec.

Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.
Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.

Les quelques courageux qui sont venus avec moi. Merci à vous, car c'est sympa d'être aidé de temps à autre.

Retour à l'accueil