S'il y avait bien une étape à ne pas rater sur "le Tour de la Drôme" c'était bien la 9e tellement nous en avons pris plein la vue en ce dimanche matin. Deux coureurs ont décidé de m'accompagner en la personne de Laurent Xavier et Romain Barone (petit gars sympa dont nous allons reparler bientôt) et bien leur en a pris car franchement, le col de la Pertie, est juste un monument. Nous l'avons passé à la descente mais nous nous sommes promis d'y retourner afin de le grimper du coté Sud.

Voici quelques images de cette merveilleuse sortie, l'une des plus belles qui m'es été donné de faire.

La montée du col de Lescou suivie de suite par celle de Pré-Guitar puis une très rapide descente avant d'attaquer directement la courte montée du col de la PertieLa montée du col de Lescou suivie de suite par celle de Pré-Guitar puis une très rapide descente avant d'attaquer directement la courte montée du col de la Pertie
La montée du col de Lescou suivie de suite par celle de Pré-Guitar puis une très rapide descente avant d'attaquer directement la courte montée du col de la PertieLa montée du col de Lescou suivie de suite par celle de Pré-Guitar puis une très rapide descente avant d'attaquer directement la courte montée du col de la Pertie

La montée du col de Lescou suivie de suite par celle de Pré-Guitar puis une très rapide descente avant d'attaquer directement la courte montée du col de la Pertie

Le col attaque directement et les pentes sont assez sensibles. Il faut juste s'arrêter pour admirer une curiosité géologique.Le col attaque directement et les pentes sont assez sensibles. Il faut juste s'arrêter pour admirer une curiosité géologique.
Le col attaque directement et les pentes sont assez sensibles. Il faut juste s'arrêter pour admirer une curiosité géologique.
Le col attaque directement et les pentes sont assez sensibles. Il faut juste s'arrêter pour admirer une curiosité géologique.Le col attaque directement et les pentes sont assez sensibles. Il faut juste s'arrêter pour admirer une curiosité géologique.Le col attaque directement et les pentes sont assez sensibles. Il faut juste s'arrêter pour admirer une curiosité géologique.

Le col attaque directement et les pentes sont assez sensibles. Il faut juste s'arrêter pour admirer une curiosité géologique.

Ça ouvre quelques perspectives quand même...
Ça ouvre quelques perspectives quand même...Ça ouvre quelques perspectives quand même...

Ça ouvre quelques perspectives quand même...

L'approche pour monter la bosse d'Eyroles se fait sur une belle route et en son sommet la vue est fantastique sur la vallée de St FéréolL'approche pour monter la bosse d'Eyroles se fait sur une belle route et en son sommet la vue est fantastique sur la vallée de St Féréol
L'approche pour monter la bosse d'Eyroles se fait sur une belle route et en son sommet la vue est fantastique sur la vallée de St Féréol

L'approche pour monter la bosse d'Eyroles se fait sur une belle route et en son sommet la vue est fantastique sur la vallée de St Féréol

Le col de Vesc est la dernière difficulté et Lolo est juste content d'avoir pu faire cette sortie, lui qui doutait de sa forme physique du moment.Le col de Vesc est la dernière difficulté et Lolo est juste content d'avoir pu faire cette sortie, lui qui doutait de sa forme physique du moment.Le col de Vesc est la dernière difficulté et Lolo est juste content d'avoir pu faire cette sortie, lui qui doutait de sa forme physique du moment.

Le col de Vesc est la dernière difficulté et Lolo est juste content d'avoir pu faire cette sortie, lui qui doutait de sa forme physique du moment.

Retour à l'accueil