Je suis absolument désolé de vous avoir lâchement laissé tomber, mais bon j'ai un mot d'excuses quand même. Je passe plus de temps en milieu hospitalier que dans mon atelier.

Bref, je viens simplement prendre de vos nouvelles et vous en donner quelques une de Guillaume que j'ai pu rencontrer pendant un long moment lors de son massage la veille des Boucles Drôme/Ardèche. Un bon moment de passé à papoter tranquillement et à blaguer avec le masseur bien sympa, mais ça c'est normal, c'est un mec du ch'nord.

Nous avons échangé sur sa nouvelle équipe, sa condition du moment, son travail chez COFIDIS, sa petite famille également, puisqu'il est l'heureux papa d'une petite fille toute mignonne. (un petit coucou au passage à Mathilde)

Donc Guillaume à changé un peu d'air pour ne plus rester dans cette condition de "fonctionnaire du vélo" et retrouver ainsi un deuxième souffle qui lui permettrait d'entrevoir autre chose que de porter les bidons à ses leaders, bien que des coureurs comme lui soient des éléments essentiels et bien précieux à une équipe car ils sont capables de ne travailler que pour leur collectif au lieu de chercher une petite gloire passagère. Du coup sur le WE Drômois il a pu bosser pour les coureurs protégés et plus particulièrement lors de la course du dimanche qui arrivait à Livron ou il pu ramener son leader sur l'avant de la course juste avant la dernière montée dans le village à 1,5 kilomètre de l'arrivée. C'est bon de se sentir fort comme ça. Il y a un sentiment du travail accomplit qui est valorisant pour celui qui l'a fait et en l'occurrence il s'agit de mon petit Guillaume alors c'est juste top.  La seule chose que j'ai regretté c'est qu'il se soit relevé directement après le travail accompli alors qu'il avait les jambes pour continuer sur sa lancé. Top 10 certainement au lieu de la 25eme place (déjà pas mal...) Et en plus il est d'accord avec moi...

Enfin, pour le moment Guillaume est en stage avec l'équipe avant de partir pour le Tour de Catalogne qui aura lieu du 20 au 26 Mars 2017!!!  Allez mon p'tit Guillaume fais toi plaisir dans le métier que tu as choisi et qui te faisait rêver et tiens puisque nous en sommes là, profites en pour me faire rêver à moi aussi. Quand tu seras fatigué, peut-être à penser que tu dois te relever, je t'en prie mon petit, pense à nous, pense à tous ces moments passés ensemble à suer à grosses gouttes à préparer les courses du dimanche après midi, penses aux courses mal embarquées en espoir ou un coup de téléphone au coach a suffit pour renverser une situation critique (Ronde de l'Isard/ Tour des Pays de Savoie...) et puis au bout de tout, quand tu vas lâcher, imagines moi sur mon lit d'hôpital en 2002, l'année du club de Aouste ou alors à ce qui m'attends bientôt...NE JAMAIS RENONCER!!! Les regrets sont pires que les remords.

Dédicace spéciale à Sebastien Roy

Dédicace spéciale à Sebastien Roy

Retour à l'accueil