Pardonnez moi de me servir de ce blog, mais il y a des moments ou il faut aussi se servir de ce que l'on a sous la main pour se faire entendre.

En 2002 j'ai été victime d'un accident de la circulation, avec un jeune conducteur qui a grillé un feux rouge et à qui tous les tords ont été reconnus.

A la suite de cet accident je me suis d'abord convaincu qu'il valait mieux pour moi mourrir car je venais d'être opéré 32 fois suite à un premier accident et je ne voulais plus me battre. Mon fils qui avait 1 an et demi au moment de l'accident m'a redonné la force et je suis revenu à la maison 4 mois et demi après l'accident. J'ai voulu reprendre le travail à mi-temps pour ne pas être une charge pour la societé au bout de 6 mois et en 1 an je reprenais sur mon 30H mais rapidement il s'est avéré que je ne pouvais plus tenir à cette cadence. Je revenais d'un accident ou l'on m'a ramassé avec 14 fractures et 3 vertebres touchées,plus les séquelles du premier accident qui m'avait déjà bien diminué mais qui me laissait une vie somme toute normale puisque je travaillais 30H et j'étais sportif de haut niveau en équipe de France de cyclisme handisport sponsorisé par l'OSV et le CDOS.

Le fait est qu'après ma reprise j'ai eu une expertise médicale faite par un expert mafieux qui a estimé que j'étais apte à reprendre mes activitées dans l'état antérieur, chose qui a été plus que démentie rapidement puisque j'ai été licencié pour inaptitude définitive au poste de travail et que mes tests physiques ne correspondaient plus à ce qu'on attendais d'un cycliste de mon niveau.

Perte de mon emplois, perte de mon statut de sportif de haut niveau avec tout ce que cela entraine en terme de finance et c'est parti pour la galère ainsi que la bataille juridique pour faire reconnaitre mon préjudice professionnel.

Actuellement l'assurance adverse, Groupama, ne veux pas me payer ce qui semble être une évidence à savoir: ma perte de salaire et de chance dans la vie étant donné que je suis passé d'un salaire de 2500€/ mois (tout cumulé) à un salaire de 300€ puis maintenant de 600€ car j'ai du augmenter mes horaires de travail pour pouvoir m'en sortir, mais je suis loin, tres loin de ce que je pourrais prétendre aujourd'hui si j'avais gardé ma place, ou si j'avais pu aller aux jeux paralympiques.

Les experts sont une race de gens, attirés par l'argent facile puisque cela leur rapporte entre 600 et 1000€ l'expertise, sans être obligés de donner un rapport reflétant la vérité. (ils sont souvent interessés par les assurances)

Dans mon dossier la derniere expertise fait ressortir que l'opération de janvier 2010 était devenue nécessaire et que l'ablation du petit trochanter est une opération rare sur laquelle ils ne savent pas estimer les préjudices physiques à court, moyen et long terme mais que je ne suis pas en situation d'aggravation!!

L'inspecteur régleur de Groupama a dit à mon avocat que le sport handisport....n'est pas du sport et que je devais penser à voir autrement car à 45 ans maintenant je n'avais plus aucunes chances, sauf qu'au moment de l'accident je n'avais que 35 ans et que j'étais autrement plus fort qu'aujourd'hui. Une médaille olympique c'est 50000 euros plus les retombées derriere, 10 ans dans la même entreprise, c'est autre chose que 6 mois par çi ou 3 mois par là....

Enfin, je parais un peu remonté mais en fait....je le suis contre ce système qui est géré par l'argent et le pouvoir de quelques personnes et je vais maintenant me battre pour que Groupama me paie ce qu'elle me doit au lieu de sponsoriser des bateaux dont tout le monde se moque aujourd'hui et à l'époque que l'on traverse!

 

Si quelqu'un veut m'aider à relayer l'information, ou à faire bouger cet assureur n'hésitez pas à me contacter.

 

Merci...

 

Retour à l'accueil