La première fois que j'ai pu entrevoir ce col des Hautes-Alpes, c'était lors d'une étape du Tour de France et je m'étais fait cette réflexion "et ben mon ami, je ne voudrais pas faire la montée qu'ils prennent à la descente...Et quelques années plus tard, je m'y suis retrouvé après un petit détour par le lac du Sautet.

Pour vous raconter un peu la sortie bien sympa organisée par sa majesté Denis, nous avons posé la voiture à Veynes histoire de nous échauffer un poil avant d'attaquer les choses sérieuses à savoir la montée sur le col du Festre dans le Dévoluy. Petite descente absolument majestueuse après Agnière en Dévoluy en passant par ST Disdier puis à droite en direction de Monestier d'Ambel ou juste avant nous pouvons avoir une vue plongeante sur le bleu azur des eaux du barrage.

On va traverser le Drac 2 fois en quelques kilomètres afin de nous retrouver sur la route parallèle à la nationale 85, ce qui nous fait passer par de multiples montées et descentes en direction du village de la riche famille Lesdiguieres et son château en ruine...Retour sur la route Napoléon pour quelques centaines de mètres, puis à droite toute en direction du col du Noyer et là mes amis la pente vous accueille directement dans ce qui va devenir un petit chemin de croix pour Denis qui avait déjà arpenté cet itinéraire, mais avec sa belle Joëlle et donc peut être avec une approche plus douce qu'avec ce bœuf que je suis.

Alors le Noyer c'est très simple...12 Km raides au départ (10/11 %) puis plus, voir trop facile un bon moment, mais tu te dis qu'à un moment, pour monter à presque 1 700M il faudra bien que la pente se relève et elle va le faire sur les 5-6 derniers kilomètres avec le 11e à une pente moyenne à 11.4 %. Ça pique les jambes et la tête d'autant plus que nous y sommes passés autour des 13H.

Le Noyer passé, les ennuis ne sont pas terminés, car jusqu'au retour au col du Festre, la route sera une série de montées et descentes et Denis va payer cher son départ rapide puisque les crampes ne le quitteront plus jusqu'à la voiture. On passera ainsi le col de Rioupe et le col du Festre en final pour un retour tout en douceur à Veynes

Je vous laisse imaginer la beauté des paysages du Dévoluy avec les sommets aux alentours tous autour des 2500M. Pour l'amoureux de la montagne que je suis, c'était un moment magique ! Merci Denis d'avoir bien voulu partager cette balade en ma compagnie, pas toujours agréable vu la différence de niveau, mais pour un ancien du gaz, tu t'
en es plutôt bien sorti!!

Allez j'arrête de causer et je vous glisse quelques photos. Si ça vous donne envie d'y aller poser vos roues de vélos je suis partant pour une virée là bas!

Paré au combat, mais juste après un petit café et une photo de ce panneau de signalisation plutôt subjectif...Paré au combat, mais juste après un petit café et une photo de ce panneau de signalisation plutôt subjectif...
Paré au combat, mais juste après un petit café et une photo de ce panneau de signalisation plutôt subjectif...

Paré au combat, mais juste après un petit café et une photo de ce panneau de signalisation plutôt subjectif...

Les sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surementLes sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surement
Les sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surementLes sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surementLes sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surement
Les sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surementLes sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surementLes sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surement
Les sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surementLes sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surement

Les sommets des alentours, que les plus aguerris en montagne reconnaîtront surement

Les fontaines salvatrices...Les fontaines salvatrices...
Les fontaines salvatrices...Les fontaines salvatrices...Les fontaines salvatrices...

Les fontaines salvatrices...

Pas la peine de faire des centaines de kilomètres pour faire un tour sur la croisette...

Pas la peine de faire des centaines de kilomètres pour faire un tour sur la croisette...

Là nous sommes dans l'authentique, le vrai, la France profonde. Même les panneaux indicateurs sont resté dans les années 60!!Là nous sommes dans l'authentique, le vrai, la France profonde. Même les panneaux indicateurs sont resté dans les années 60!!

Là nous sommes dans l'authentique, le vrai, la France profonde. Même les panneaux indicateurs sont resté dans les années 60!!

Les restes du château de Lesdiguières. Du temps de sa splendeur il devait être magnifique.

Les restes du château de Lesdiguières. Du temps de sa splendeur il devait être magnifique.

Le Noyer...j'm'en souviendrais!!Le Noyer...j'm'en souviendrais!!
Le Noyer...j'm'en souviendrais!!

Une petite vidéo de la sortie...

Retour à l'accueil